undefined cover
undefined cover
Episode 2 : Gabriel Gaultier, l’anticonformiste cover
Episode 2 : Gabriel Gaultier, l’anticonformiste cover
Pubards

Episode 2 : Gabriel Gaultier, l’anticonformiste

Episode 2 : Gabriel Gaultier, l’anticonformiste

22min |11/05/2021
Listen
undefined cover
undefined cover
Episode 2 : Gabriel Gaultier, l’anticonformiste cover
Episode 2 : Gabriel Gaultier, l’anticonformiste cover
Pubards

Episode 2 : Gabriel Gaultier, l’anticonformiste

Episode 2 : Gabriel Gaultier, l’anticonformiste

22min |11/05/2021
Listen

Description

Episode 2 : Gabriel Gaultier, l’anticonformiste

On le décrit souvent comme le punk de la pub. Allure de dandy, style inimitable, Gabriel Gaultier a l’esprit libre et l’humour grinçant. Il nous reçoit dans les locaux de son agence, Jésus & Gabriel, rue Saint-Georges dans le neuvième arrondissement parisien. Ici, les murs de la salle de réunion sont tendus de noir, et dans le bureau de Gabriel Gaultier, entre les livres d’art trône une tête d’écorché. 

Gabriel Gaultier est curieux de tout et a le sens de la formule. Après des études littéraires, il démarre dans la publicité dans les années 80. A l’époque, les Français aiment la pub et les fêtes y sont folles. Gaultier fait ses armes chez DDB. Ce fou de musique et de presse rencontre aussi, dans ces années-là, Jean-François Bizot, fondateur d’Actuel et de Nova, qui le marquera pour toujours. En 1994, changement de cap, Gabriel Gaultier rejoint Eric Tong Cuong et Rémi Babinet pour lancer BETC Euro RSCG, avant de rejoindre, en 1998, la direction de la création de Young & Rubicam (WPP). 

Gabriel Gaultier fonde sa propre agence, Leg, aux locaux pittoresques aux airs de cabinet de curiosité, boulevard Sébastopol, à Paris. Il y signera des campagnes ultra-primées pour Eurostar notamment. En 2013, alors que Leg vient d’être rachetée par Havas, Gabriel Gaultier file à l’anglaise et fait le choix de l’indépendance avec l’a création de Jésus, dont le nom ne viens pas du Christ notre sauveur mais plutôt, comme il le rappelle, d’un «gros saucisson sec». Gabriel Gaultier y travaille pour des annonceurs comme Mikado, Del Arte ou encore France Culture. Il y édite aussi une revue sur la bouffe, Jésus Magazine, et vient de sortir avec Society, Big Bang, un magazine sur les utopies.

Cette année, Stratégies a 50 ans ! L’occasion pour la rédaction de revenir sur les grands noms qui ont fait la petite et la grande histoire de la communication. 

Quelles sont les coulisses des campagnes mythiques ? Comment se sont orchestrés les moments décisifs de la publicité française ces cinq dernières décennies ? Nous avons voulu aller à la rencontre de personnalités pour mieux comprendre l’évolution de ce secteur. Bienvenue dans « Pubards » : Le podcast produit en partenariat avec Mediameeting, qui donne la parole à celles et ceux qui ont fait et qui continuent à faire la com’.

Avec Delphine Le Goff, rédactrice en chef adjointe de Stratégies.

https://www.strategies.fr

Description

Episode 2 : Gabriel Gaultier, l’anticonformiste

On le décrit souvent comme le punk de la pub. Allure de dandy, style inimitable, Gabriel Gaultier a l’esprit libre et l’humour grinçant. Il nous reçoit dans les locaux de son agence, Jésus & Gabriel, rue Saint-Georges dans le neuvième arrondissement parisien. Ici, les murs de la salle de réunion sont tendus de noir, et dans le bureau de Gabriel Gaultier, entre les livres d’art trône une tête d’écorché. 

Gabriel Gaultier est curieux de tout et a le sens de la formule. Après des études littéraires, il démarre dans la publicité dans les années 80. A l’époque, les Français aiment la pub et les fêtes y sont folles. Gaultier fait ses armes chez DDB. Ce fou de musique et de presse rencontre aussi, dans ces années-là, Jean-François Bizot, fondateur d’Actuel et de Nova, qui le marquera pour toujours. En 1994, changement de cap, Gabriel Gaultier rejoint Eric Tong Cuong et Rémi Babinet pour lancer BETC Euro RSCG, avant de rejoindre, en 1998, la direction de la création de Young & Rubicam (WPP). 

Gabriel Gaultier fonde sa propre agence, Leg, aux locaux pittoresques aux airs de cabinet de curiosité, boulevard Sébastopol, à Paris. Il y signera des campagnes ultra-primées pour Eurostar notamment. En 2013, alors que Leg vient d’être rachetée par Havas, Gabriel Gaultier file à l’anglaise et fait le choix de l’indépendance avec l’a création de Jésus, dont le nom ne viens pas du Christ notre sauveur mais plutôt, comme il le rappelle, d’un «gros saucisson sec». Gabriel Gaultier y travaille pour des annonceurs comme Mikado, Del Arte ou encore France Culture. Il y édite aussi une revue sur la bouffe, Jésus Magazine, et vient de sortir avec Society, Big Bang, un magazine sur les utopies.

Cette année, Stratégies a 50 ans ! L’occasion pour la rédaction de revenir sur les grands noms qui ont fait la petite et la grande histoire de la communication. 

Quelles sont les coulisses des campagnes mythiques ? Comment se sont orchestrés les moments décisifs de la publicité française ces cinq dernières décennies ? Nous avons voulu aller à la rencontre de personnalités pour mieux comprendre l’évolution de ce secteur. Bienvenue dans « Pubards » : Le podcast produit en partenariat avec Mediameeting, qui donne la parole à celles et ceux qui ont fait et qui continuent à faire la com’.

Avec Delphine Le Goff, rédactrice en chef adjointe de Stratégies.

https://www.strategies.fr

Share

Embed

You may also like

Description

Episode 2 : Gabriel Gaultier, l’anticonformiste

On le décrit souvent comme le punk de la pub. Allure de dandy, style inimitable, Gabriel Gaultier a l’esprit libre et l’humour grinçant. Il nous reçoit dans les locaux de son agence, Jésus & Gabriel, rue Saint-Georges dans le neuvième arrondissement parisien. Ici, les murs de la salle de réunion sont tendus de noir, et dans le bureau de Gabriel Gaultier, entre les livres d’art trône une tête d’écorché. 

Gabriel Gaultier est curieux de tout et a le sens de la formule. Après des études littéraires, il démarre dans la publicité dans les années 80. A l’époque, les Français aiment la pub et les fêtes y sont folles. Gaultier fait ses armes chez DDB. Ce fou de musique et de presse rencontre aussi, dans ces années-là, Jean-François Bizot, fondateur d’Actuel et de Nova, qui le marquera pour toujours. En 1994, changement de cap, Gabriel Gaultier rejoint Eric Tong Cuong et Rémi Babinet pour lancer BETC Euro RSCG, avant de rejoindre, en 1998, la direction de la création de Young & Rubicam (WPP). 

Gabriel Gaultier fonde sa propre agence, Leg, aux locaux pittoresques aux airs de cabinet de curiosité, boulevard Sébastopol, à Paris. Il y signera des campagnes ultra-primées pour Eurostar notamment. En 2013, alors que Leg vient d’être rachetée par Havas, Gabriel Gaultier file à l’anglaise et fait le choix de l’indépendance avec l’a création de Jésus, dont le nom ne viens pas du Christ notre sauveur mais plutôt, comme il le rappelle, d’un «gros saucisson sec». Gabriel Gaultier y travaille pour des annonceurs comme Mikado, Del Arte ou encore France Culture. Il y édite aussi une revue sur la bouffe, Jésus Magazine, et vient de sortir avec Society, Big Bang, un magazine sur les utopies.

Cette année, Stratégies a 50 ans ! L’occasion pour la rédaction de revenir sur les grands noms qui ont fait la petite et la grande histoire de la communication. 

Quelles sont les coulisses des campagnes mythiques ? Comment se sont orchestrés les moments décisifs de la publicité française ces cinq dernières décennies ? Nous avons voulu aller à la rencontre de personnalités pour mieux comprendre l’évolution de ce secteur. Bienvenue dans « Pubards » : Le podcast produit en partenariat avec Mediameeting, qui donne la parole à celles et ceux qui ont fait et qui continuent à faire la com’.

Avec Delphine Le Goff, rédactrice en chef adjointe de Stratégies.

https://www.strategies.fr

Description

Episode 2 : Gabriel Gaultier, l’anticonformiste

On le décrit souvent comme le punk de la pub. Allure de dandy, style inimitable, Gabriel Gaultier a l’esprit libre et l’humour grinçant. Il nous reçoit dans les locaux de son agence, Jésus & Gabriel, rue Saint-Georges dans le neuvième arrondissement parisien. Ici, les murs de la salle de réunion sont tendus de noir, et dans le bureau de Gabriel Gaultier, entre les livres d’art trône une tête d’écorché. 

Gabriel Gaultier est curieux de tout et a le sens de la formule. Après des études littéraires, il démarre dans la publicité dans les années 80. A l’époque, les Français aiment la pub et les fêtes y sont folles. Gaultier fait ses armes chez DDB. Ce fou de musique et de presse rencontre aussi, dans ces années-là, Jean-François Bizot, fondateur d’Actuel et de Nova, qui le marquera pour toujours. En 1994, changement de cap, Gabriel Gaultier rejoint Eric Tong Cuong et Rémi Babinet pour lancer BETC Euro RSCG, avant de rejoindre, en 1998, la direction de la création de Young & Rubicam (WPP). 

Gabriel Gaultier fonde sa propre agence, Leg, aux locaux pittoresques aux airs de cabinet de curiosité, boulevard Sébastopol, à Paris. Il y signera des campagnes ultra-primées pour Eurostar notamment. En 2013, alors que Leg vient d’être rachetée par Havas, Gabriel Gaultier file à l’anglaise et fait le choix de l’indépendance avec l’a création de Jésus, dont le nom ne viens pas du Christ notre sauveur mais plutôt, comme il le rappelle, d’un «gros saucisson sec». Gabriel Gaultier y travaille pour des annonceurs comme Mikado, Del Arte ou encore France Culture. Il y édite aussi une revue sur la bouffe, Jésus Magazine, et vient de sortir avec Society, Big Bang, un magazine sur les utopies.

Cette année, Stratégies a 50 ans ! L’occasion pour la rédaction de revenir sur les grands noms qui ont fait la petite et la grande histoire de la communication. 

Quelles sont les coulisses des campagnes mythiques ? Comment se sont orchestrés les moments décisifs de la publicité française ces cinq dernières décennies ? Nous avons voulu aller à la rencontre de personnalités pour mieux comprendre l’évolution de ce secteur. Bienvenue dans « Pubards » : Le podcast produit en partenariat avec Mediameeting, qui donne la parole à celles et ceux qui ont fait et qui continuent à faire la com’.

Avec Delphine Le Goff, rédactrice en chef adjointe de Stratégies.

https://www.strategies.fr

Share

Embed

You may also like

undefined cover
undefined cover